Après des années de procédures, le SPW a enfin obtenu le permis pour la construction du contournement.


Le permis pour la construction du contournement nord de Wavre a été octroyé lundi par la fonctionnaire déléguée, indiquent nos confrères de la RTBF. Une avancée dans ce dossier vieux de 40 ans qui déchaîne les passions entre les opposants et les partisans de cette nouvelle voirie qui doit relier le zoning nord à la N25, à travers les champs entre Wavre et Grez-Doiceau. L'objectif étant de désengorger le centre-ville de Wavre et dans le zoning nord, emprunté quotidiennement par les milliers de travailleurs.

Soumis à enquête publique l'an dernier, le dossier avait récolté quelque 4.000 remarques lors de l'enquête. Maintenant qu'il est validé, il faut s'attendre à une nouvelle levée de boucliers. Les recours tant auprès du futur ministre compétent qu'au Conseil d'État ne devraient pas tarder. Alors que les autorités communales wavriennes ont toujours soutenu le projet de contournement, la commune voisine de Grez-Doiceau s'est par contre toujours montrée opposée.

Et le bourgmestre Alain Clabots n’y va pas par quatre chemins ! Même s’il n’a pas encore eu l’occasion de consulter ses partenaires de majorité ni ses colistiers, il est certain qu’ils iront plus loin et veilleront à aller en recours au conseil d’état !

“Les impacts sur Grez sont négatifs. Nous sommes déjà en saturation au niveau du trafic. Imaginez quand on aura le charroi supplémentaire. Sans parler du massacre sur les bois et les campagnes ! Il suffit pourtant de réaliser quelques giratoires et d’aménager la sortie de l’E411 au niveau de la station service pour obtenir un résultat équivalent… Je peux dire sans hésiter que Grez-Doiceau ne sera pas seul à aller en recours sur ce dossier ! Il reste à voir si nous regrouperons tous les arguments apportés par les diverses parties en un seul recours ou en plusieurs… Je rappelle que 1500 avis négatifs ont été émis à Grez-Doiceau contre le contournement !”

Tant chez DéFi qu’Ecolo, à Grez-Doiceau, on annonce qu’on usera de tous les moyens légaux pour empêcher le projet de voir le jour.

La section DéFI Ardennes & Hesbaye brabançonnes a précisé apprendre avec stupeur que le contournement Nord de Wavre a été approuvé par Nathalie Smoes, la nouvelle fonctionnaire déléguée de la Région wallonne en Brabant wallon.

"Désignée fin mars par le Gouvernement wallon pour remplacer Christian Radelet parti à la retraite fin janvier (et devenu depuis le conseiller de la bourgmestre de Wavre sur les dossiers relatifs à l’aménagement du territoire), elle n’a probablement pas eu l’opportunité de rencontrer les opposants à ce projet."

A l’heure où l’on parle de climat, de mobilité douce et de transports en commun, DéFI s’oppose à ce projet, "synonyme de destruction inutile d’une vallée et d’espaces verts. Avec ses collègues du Collège et - in fine - via le Conseil Communal, DéFI, par l’entremise de son Echevin grézien Pascal Goergen, ne manquera pas d’expliquer les raisons de cette opposition à la nouvelle fonctionnaire déléguée et - si nécessaire - à recourir à tous les moyens légaux s’il le faut."

"Dans notre accord de majorité Avec Vous, Ecolo & DéFI, et par delà dans la déclaration de politique générale, il est clairement indiqué que nous ne soutiendrons pas ce projet. DéFI tient à respecter cet engagement et il en sera ainsi" dixit Pascal Goergen.

Ecolo de son côté, indique qu'il soutient la position du Collège qui ne peut être que contre le CNW. Il reste à savoir le contenu réel du permis octroyé.