La clinique psychiatrique de la Forêt de Soignes pourra quitter La Hulpe pour s’installer sur un terrain jouxtant la Résidence Bois du Manil, en bordure de la N4, à Wavre, comme l’a rapporté la RTBF. Le permis a été octroyé par les ministres Borsus et Tellier, après un recours de l’ASBL Silva Medical.

Voilà plusieurs années que la clinique de La Hulpe cherche à déménager, puisqu’elle n’est pas propriétaire des bâtiments qu’elle occupe, qui ne sont en outre plus vraiment adaptés, et qu’elle se trouve désormais en zone Natura 2000. Elle s’est donc naturellement tournée vers ce terrain proche de la clinique du Bois de la Pierre et de la maison de repos, deux établissements qu’elle gère également. Un permis d’urbanisme a été délivré fin 2020, sous condition suspensive de ne pas poursuivre les activités de prise en charge de patients sous statut d’internés.

La fonctionnaire déléguée avait en effet décidé de refuser la création de cette unité de psychiatrie légale, estimant qu’il n’est pas judicieux de la placer dans un milieu urbanisé si proche des habitations. Elle avait ainsi suivi les riverains qui craignaient des nuisances liées à cette unité censée accueillir des personnes en fin de parcours carcéral. Ils craignaient notamment des divagations et des cris de patients ou encore certains débordements.

Sauf que ce permis conditionné ne permettait pas à l’ASBL de répondre aux obligations fixées par l’État fédéral dans le cadre de son masterplan pour une détention dans des conditions humaines. Le conseil d’administration a ainsi décidé d’introduire un recours contre ce permis et les ministres compétents ont finalement octroyé le permis, autorisant la création de son unité de psychiatrie légale.

On comprend l’inquiétude des riverains, la psychiatrie fait toujours un peu peur, assure Laurence Fetu, directrice générale de Silva Medical. Mais ces patients ont fait des séjours en prison et n’ont plus envie d’y retourner. On a tous les équipements et le personnel compétent pour les encadrer. Notre pratique ne pose pas de problème, on n’est pas dans ‘Vol au-dessus d’un nid de coucou’. On va continuer à collaborer avec ces futurs voisins et on va leur proposer d’aller voir ce qui se fait à La Hulpe.” Notons que la structure n’accueillera pas de psychopathes ou d’auteurs de délits sexuels.

Le bâtiment se divisera en une clinique psychiatrique d’une capacité de 82 lits et d’un hôpital de jour de 17 places, avec un parking souterrain de 64 places pour le personnel. Il s’érigera sur quatre niveaux mais ne dépassera pas la hauteur de la Résidence Bois du Manil. Les travaux pourraient commencer entre décembre 2021 et mars 2022, et devraient durer deux ans. L'investissement est estimé à 25 millions d'euros.