Malgré les près de 150 courriers de réclamation envoyés lors de l’enquête publique, le Fonctionnaire délégué de la Région wallonne a donné son feu vert au projet de restaurant imaginé dans la Maison du Garde. Un accord toutefois soumis à quelques conditions. “L’impact environnemental de la terrasse et de l’enseigne doit être réévalué dans 10 ans, explique Xavier Verhaeghe, l’échevin de l’Urbanisme. Ensuite, des emplacements de parking PMR doivent obligatoirement être construits, les lumières adaptées au cadre, etc.”

Des réunions avec des associations locales, actives dans le secteur environnemental, avaient permis d’apaiser les craintes. “On n’a pas eu vent d’un recours éventuel lors de la réunion avec ces associations, continue l’échevin. Des discussions doivent encore avoir lieu avec Natagora, pour savoir où se situent exactement les limites de la réserve naturelle. Et au besoin, adapter le projet.”

Toutefois, si le Fonctionnaire délégué a donné son feu vert au projet, en l’état, il ne peut pas encore se réaliser. Car l’affectation de la parcelle doit être modifiée.

À l’heure actuelle, il existe un bail de résidence principale. Atenor nous a donné son accord de principe pour modifier ce bail en une emphytéose à caractère commercial. Condition pour que le restaurant s’établisse dans ce bâtiment.”

Invité à se prononcer sur ce changement d’affectation de la parcelle, le conseil communal a donné son accord de principe ce mardi lors de la séance virtuelle.

Ce qui permettra au dossier d’avancer. Rappelons que si la piste du restaurant est la plus avancée, elle loin d’être définitive.