Brabant wallon Le bourgmestre réagit aux critiques sur le chantier de la chaussée de Huy.

La chaussée de Huy est actuellement en chantier à Chaumont-Gistoux. Et cela génère des files, ce qui amène à faire réagir un habitant : Patrick Elias. "Une file ininterrompue de voitures s’étend depuis le pont sur la N25 jusqu’aux travaux de la chaussée de Huy et sa bande unique de passage. Cette situation est intolérable et absurde. Cinquante mètres de voirie sont interdits à la circulation, alors que la chaussée est intacte ! Cela prendrait dix minutes à un ouvrier d’enlever les panneaux et barrières afin de libérer la chaussée chaque soir."

L’homme regrette aussi que personne n’a eu l’idée d’indiquer une déviation depuis la N25. "Je frémis à ce qu’il va se passer à la rentrée scolaire."

Visé, le bourgmestre Luc Decorte réagit. "Les travaux liés au Carrefour Market avancent bien, mais c’est compliqué car ils vont bientôt travailler des deux côtés de la voirie, pour élargir la chaussée afin de créer le tourne à gauche et du coup, dévier la piste cyclable."

La police a dû intervenir à plusieurs reprises et a dressé plusieurs P.-V. d’infraction car aucun arrêté du bourgmestre n’avait été demandé au début des travaux. "Nous avons donc rencontré les différents intervenants, et avons déterminé de travailler en demi-voirie, d’autant plus que pour les travaux de finition, beaucoup de sous-traitants devront aller et venir sur le chantier avec donc beaucoup d’entrées et sorties de camions sur la chaussée."

Luc Decorte reconnaît une situation perfectible et a planifié une réunion la semaine prochaine pour faire le point et évaluer la durée restante pour l’arrêté. "Si Monsieur Elias veut prendre à sa charge les accidents susceptibles d’arriver sur la voirie la plus accidentogène de la zone de police, moi pas. La sécurité des piétons et des cyclistes a plus d’importance à mes yeux que les quelques minutes qu’il peut perdre sur le chemin du retour à domicile."