Brabant wallon

Le bourgmestre Pierre Huart désire garder un peu d’humanité au coeur des cérémonies de mariage.


La dématérialisation des actes administratifs avance: à partir du 31 mars, il suffira aux époux de présenter leur carte d’identité, lors des mariages, pour que l’acte soit validé. Et le formulaire sera conservé dans une banque de données centralisées, comme pour d’autres actes de l’état civil (déclaration de naissance, etc).

Avantage: pour obtenir une copie de ces actes, il ne faudra plus retourner dans la commune où ils ont été passés. Un courriel à la commune de résidence, et hop, le document arrive en retour sur votre ordinateur. Magique ? Peut-être, mais plus très humain, en tout cas pour les mariages: fini la petite larme et les flashs des photographes au moment de signer, et l’émotion de retrouver ces signatures 10, 20, 50 ou 60 ans plus tard.

A Nivelles, le bourgmestre Pierre Huart désirait garder un peu d’humanité au coeur des cérémonies de mariage. La piste d’un acte fictif a été écartée: utiliser du papier va à l’encontre de la réforme. Finalement, la commune prendra des photos puis dans un deuxième temps des vidéos - un budget sera prévu pour le matériel - des époux qui l’accepteront. Ces fichiers seront conservés par la ville pour pouvoir être fournis plus tard aux mariés, par exemple lors de noces d’or.