À partir de ce mercredi, les cours en présentiel dans le secondaire, c’est terminé jusqu’à après les congés de la Toussaint… au minimum. Si l’annonce a été comprise par les directions d’école, le timing, lui, a une nouvelle fois créé la polémique. Reste que les décisions sont prises : les professeurs devront donner cours derrière un écran d’ordinateur. Une situation qui pourrait mettre au jour une inégalité entre les élèves.

En effet, pour certains, disposer d’un ordinateur n’est pas aisé, que ce soit par souci financier ou tout simplement parce que les parents sont en télétravail et qu’ils ont besoin de l’ordinateur familial. Dès lors, pour éviter cette fracture numérique, il faut se montrer inventif et c’est ce qui a été fait du côté du lycée Martin V à Ottignies-Louvain-la-Neuve, comme l’explique Damien Dejemeppe, le directeur de l’établissement scolaire. "Nous avons informé les parents de l’existence de fournisseurs qui offrent des équipements informatiques en seconde main, explique-t-il. Il s’agit d’ordinateurs recyclés et qui sont donc moins chers et plus accessibles à tous."

Il est également possible de remettre des offres de location avec un contrat de maintenance. "Cela peut permettre aux parents qui ont des difficultés financières de s’offrir un ordinateur peu onéreux ou à moindre coût. Si la situation devait perdurer, cette offre de location pourrait être une solution idéale pour certains. Mais attention, nous ne nous occupons que de les mettre en contact. Pour le reste, l’école n’intervient pas", conclut Damien Dejemeppe.