Début de semaine, le restaurant Cellule Sush’, situé dans la galerie Saint-Hubert à Louvain-la-Neuve, avait annoncé sur sa page Facebook qu’il rouvrirait ses portes vendredi, malgré l’interdiction imposée par le gouvernement fédéral. L’objectif était de contester les mesures du fédéral que l’équipe juge "aberrantes" tant pour le secteur Horeca que pour les secteurs culturel et sportif, et de créer un mouvement de protestation parmi les restaurateurs, invités à faire de même. Le gérant rappelait dans la foulée que les restaurants n’étaient pas considérés comme une source de contamination du coronavirus, d’après l’AViQ (l’Agence wallonne pour une vie de qualité).

Mais hier, le resto de sushis n’a finalement pas ouvert ses portes, malgré l’engouement que la publication avait suscité. " La présence annoncée de différents groupes politisés et le risque important de débordement en termes d’affluence, sous l’œil de nombreux médias, auraient donné une image totalement contraire à ce que nous voulions notamment faire passer comme message : un restaurant est un lieu sûr. Dans ces conditions, cette ouverture n’a plus de sens ", a annoncé l’équipe sur les réseaux sociaux.

Contacté, le gérant confirme que des groupes avaient annoncé leur venue, notamment pour marquer leur désaccord avec le port du masque. " Des gens voulaient faire passer leur message à eux, qu’on ne cautionne pas du tout, regrette-t-il. Le risque, c’était qu’ils viennent et que le message soit démoli. La police, avec qui on était en contact, menaçait de fermer la galerie, ça aurait eu des conséquences qu’on ne souhaitait pas. C’était devenu incontrôlable ."

En tout cas, la publication initiale aura suscité le débat, puisqu’elle comptabilisait vendredi soir 1 400 réactions, quelque 600 commentaires et près de 500 partages.

Le resto reprendra son service à emporter dès lundi. Et c’est tout.