Le Fort Chabrol qui s'est déroulé ce mercredi soir dans une maison de la chaussée de Namur, à Ramillies, a connu une fin heureuse. Un homme, qu'on supposait armé, s'était retranché dans son habitation de Gérompont. Le parquet du Brabant wallon nous apprend ce jeudi matin que le forcené a pu être appréhendé, au terme d'une longue opération.

Tout a commencé à 17h30 lorsque les policiers de la zone Est Brabant wallon ont reçu l'appel d'une dame apeurée au téléphone. Appel qui fut interrompu. L’équipe est arrivée sur place et a établi un contact avec un homme qui se montre menaçant. "Celui-ci leur a fait comprendre qu'il s’en prendrait à eux s’ils tentaient d’intervenir", précise Marc Rézette, le procureur du roi du Brabant wallon.

Les policiers ont mis à l’abri les parents qui vivaient là, avant de faire aux unités spéciales de la police fédérale car l'homme s'était retranché dans l'habitation. Les unités spéciales sont arrivées vers 19h30 et ont démarré la négociation avec le forcené. Pendant ce temps, la police a recueilli des informations sur l'homme retranché et il est apparu que celui-ci possédait des armes non déclarées. "Les tentatives de négociations ont été très difficiles le contact avec lui, poursuit le procureur. Il y a eu quatre tirs de sa part dont j'ignore la direction, un premier tir puis trois tirs successifs une demi-heure plus tard. Heureusement, aucun policier n'a été blessé."

Interpellé à 1h30

Les policiers sont parvenus à interpeller le forcené vers 1h30. L'individu, né en 1964, a été privé de liberté et les devoirs d'enquête seront réalisés ce vendredi matin. On ignore encore les raisons qui l'ont poussé à se retrancher. Le dossier sera vraisemblablement mis à l’instruction.

Le procureur du roi, présent sur place, se réjouit de la bonne collaboration entre la police, composée d'équipes des Ardennes brabançonnes, de Wavre et de Gembloux, et des unités spéciales. "On peut se réjouir d’avoir une unité spéciale comme ça, qui va jusqu'au bout de la négociation avant de donner l'assaut. C’est vraiment remarquable", applaudit Marc Rézette.