Brabant wallon Une peine de travail pour une entrave méchante à la circulation près de l’abbaye.

Le 28 janvier dernier, un automobiliste a déposé plainte contre le conducteur d’une Mercedes qui l’avait agressé alors qu’il circulait en direction de Villers-la-Ville, entre Court-Saint-Étienne et l’abbaye.

Trouvant qu’il roulait trop lentement, le suspect, qui habite à Tilly, s’est collé à son pare-chocs, puis a fini par le dépasser en contournant un îlot central pour freiner brusquement et l’obliger à s’arrêter. Furieux, l’homme est alors descendu de sa voiture mais la victime est parvenue à passer pour prendre la fuite.

Mais cela n’a pas calmé le Tillycien, qui l’a rattrapé et l’a dépassé à nouveau, avant de l’obliger une nouvelle fois à s’arrêter. Il a alors frappé sur la carrosserie, sur le pare-brise et s’est mis carrément debout sur le capot. La scène a été filmée par la caméra embarquée que la victime avait mise en marche.

On y entend même l’agresseur hurler "Sors de ta bagnole, connard !" Mais, sur le banc des prévenus devant le tribunal correctionnel, l’intéressé continuait à estimer complètement fou de se retrouver en justice pour cette histoire. Il a même affirmé que c’était l’autre qui avait failli lui rouler dessus.

"Il ne faudrait tout de même pas inverser les rôles !" a rétorqué le ministère public. "On comprend que la victime a fait tout ce qu’elle pouvait pour se dégager…"

Le tribunal, dans son jugement, souligne la gravité des faits et la prise de conscience limitée dont le prévenu fait preuve, considérant que " cette histoire est allée un peu loin pour un dépassement ". Pour éviter une mention dans son casier judiciaire, une peine de travail de 120 heures lui est infligée, ainsi qu’une amende de 4 000 euros avec un sursis pour la moitié. Si la peine de travail n’est pas exécutée, elle sera remplacée par 12 mois de prison.