Le 27 juin 2019, jour du bal des busés à Louvain-la-Neuve, une fusillade s’est déclenchée en plein après-midi sur un parking de la cité universitaire. Deux personnes venues d’Anvers ont été prises à partie par trois individus. Un revolver a été sorti par Liam G., un Brabançon wallon déjà bien connu de la justice. Il a tiré à plusieurs reprises, et une des victimes a eu le mollet transpercé par une balle.

Il s’est aussi servi de la crosse de l’arme pour exploser la vitre de la voiture des Anversois. Un sac “rempli de petits sachets” aurait été emporté, et les agresseurs ont pris la fuite dans une Mercedes qui a été interceptée par la suite par la police. Il n’y avait plus de sac à l’intérieur et Liam était descendu entre-temps…

Les Anversois ont affirmé qu’ils étaient là pour un rendez-vous professionnel un peu nébuleux. Liam était là par hasard, et les deux Bruxellois qui étaient avec lui venaient pour l’anniversaire d’un quatrième, ami de Liam, qui a aujourd’hui disparu dans la nature. Peu avant les faits, les policiers ont appris qu’il cherchait à se procurer une arme à feu afin de braquer des livreurs de stupéfiants qui venaient régulièrement à Louvain-la-Neuve.

Évidemment, devant le tribunal, personne ne confirme cette thèse embarrassante pour les deux camps. Le ministère public, lui, estime qu’elle ne fait aucun doute et des peines de six, quatre et deux fois trois ans de prison ont été requises. Jugement le 19 avril.