Brabant wallon Les six éoliennes de New Wind contestées dès la première réunion d’information

New Wind, qui a invité les habitants de Genappe à une première réunion d’information à propos des six éoliennes qu’il voudrait ériger le long de la RN25, a pu mesurer les réticences des riverains mercredi soir. Et les doutes des autorités communales…

Le bourgmestre Couronné a rappelé qu’il avait averti le promoteur de l’intention de la commune de procéder à une étude du potentiel éolien de Genappe avant de donner son feu vert à tout projet du genre. Mais New Wind n’en a pas tenu compte…

La société veut implanter six moulins de maximum 150 mètres de haut, produisant l’équivalent de la consommation de 12.500 à 14.000 ménages. Selon la carte présentée au public, les distances légales par rapport à l’habitat sont respectées. Plusieurs riverains contestent cette affirmation. "Ma maison va perdre 50 % de sa valeur, est intervenu un habitant. Vous offrez l’électricité gratuitement ? Je suppose que non. On n’a aucun intérêt à ce que vous soyez là : implantez-vous en mer du Nord !"

La plupart des participants ont aussi regretté de devoir réagir officiellement - la réunion lançait l’enquête publique de 15 jours préalablement à l’étude d’incidences - sur la base d’une carte peu claire, sans même un nom de rue.

D’autres ont découvert que New Wind porte certes le projet, mais n’a aucune capacité financière pour le concrétiser. La société passera le relais à Gestamp Wallonie, filiale locale (déficitaire) d’une multinationale espagnole. "On nous prend pour des idiots, on en a marre des sociétés qui ne paient pas d’impôt !", a réagi une autre riveraine. New Wind sait désormais que la suite sera compliquée…