Le projet du promoteur éolien WindVision, qui veut faire sortir de terre six éoliennes le long de la RN25, a déjà fait couler beaucoup d’encre depuis le dépôt du premier projet en 2017. À l’époque, Genappe et Nivelles avaient remis un avis défavorable sur le dossier, alors qu’il était question d’implanter trois éoliennes chez les Aclots, et trois au Lothier.

Le fonctionnaire délégué avait refusé le permis mais le promoteur avait introduit un recours devant le gouvernement wallon. À la surprise générale, le 3 avril 2018, le ministre Carlo Di Antonio avait accordé le permis au promoteur. Un recours avait été introduit par les communes et les riverains et ce permis a été cassé par le Conseil d’État au printemps dernier.

Le promoteur, dans la foulée, a adapté son dossier pour répondre aux objections de la plus haute juridiction administrative : une nouvelle enquête publique s’est tenue jusqu’au 15 septembre.

Au conseil dernier communal de Genappe, Ecolo a demandé quelle position le collège de Genappe avait adoptée sur le dossier.

Alors que la Ville de Nivelles - où Ecolo fait partie de la majorité - ne s’oppose plus au projet, la majorité MR-CDH de Genappe a remis un nouvel avis défavorable. "La réaction des riverains a été importante au travers d’une pétition et de réactions individuelles, a indiqué le bourgmestre Couronné. Nous considérons que leurs arguments sont pertinents."