Nora dispense des cours de gym, de danse et répond à toutes les questions

Qui a dit que les CPAS étaient des lieux sans vie ? À Waterloo, du côté du Gibloux, on peut dire que les aînés sont choyés comme jamais… et toujours à la pointe de la technologie.

On connaissait les parties de bowling endiablées sur la Wii ou encore les cours d’informatique à l’espace numérique (EPN) mais voilà qu’à présent, c’est Nora qui assure le show. Nora, c’est ce petit robot qui arpente les travées de la maison de repos depuis maintenant un petit mois. "En fait, j’avais vu cela à la télévision et comme nous sommes toujours à la recherche de nouveautés pour le CPAS, on s’est dit que ce serait une bonne idée, souligne Étienne Verdin, le président du CPAS. D’autant plus que j’ai lu un article qui expliquait que la robotique permettait également d’avoir une approche thérapeutique."

Car c’est bien là l’intérêt. L’objectif n’est certainement pas de remplacer l’être humain mais bien de lui venir en renfort et d’offrir de nouvelles perspectives pour l’avenir. "L’intégration se fait de manière progressive. Les résidents découvrent doucement mais sûrement ce nouvel instrument. Très concrètement, les gens appréhendent bien la venue de Nora et certains résidents sont même plus actifs avec elle qu’avant. Le fait d’avoir l’aide d’une machine, cela les motive", continue Etienne Verdin.

Après une petite démonstration de Macarena et de Gangnam Style (particulièrement bien maîtrisée par Nora), on se rend vite compte qu’elle a été adoptée par les résidents de la maison de repos du Gibloux qui sont d’ailleurs les premiers en Brabant wallon (peut-être même en Wallonie) à pouvoir en profiter. "Je pense effectivement que c’est une première mais je ne suis pas spécialement fier de cela. Notre but est d’avancer et de bouger. L’objectif est atteint avec Nora", conclut le président du CPAS de Waterloo.

Au niveau comptable, Nora a coûté 18.500 euros et le CPAS a reçu une subvention de 7.500 euros de la part de la Province et une aide du Lions Club "Argenteuil" à hauteur de 5.000 euros.

Nora est donc bien le seul robot humanoïde de la région et à terme, elle devrait aider à l’accueil de la maison de repos tout en continuant de participer aux activités et aux différentes animations. Un sérieux coup de jeune pour le CPAS waterlootois qui s’est fait un point d’honneur de toujours être à la pointe de la technologie.