A 20 h 30, ils étaient toujours en cours. “Dix-huit détenus sont rassemblés au préau et refusent de rentrer”, indique Valérie Callebaut, porte-parole de l’Administration pénitentiaire. “Ils ont brûlé du revêtement en caoutchouc et détruit quelques caillebotis. Ils ont aussi endommagé la séparation entre deux préaux. La police locale est sur place pour assurer la sécurité. Un nouvel appel nominatif va être fait pour demander aux détenus de rentrer. Deux des quatre préaux de la prison sont endommagés.”