Face à la cohue de ce jeudi, la commune a décidé de rajouter une séance d’info supplémentaire, au centre culturel.

L’un des sujets de discussion du moment à Rixensart, c’est l’arrivée imminente des poubelles à puce. Ce nouveau système de récolte des déchets qui va remplacer les traditionnels sacs (exception faite des dérogations) inquiète autant qu’il intéresse les Rixensartois.

Pour preuve, les centaines et centaines de personnes qui avaient fait le déplacement ce jeudi à la maison communale. Mais en réalité, ils étaient trop nombreux… beaucoup trop nombreux même au vu de la capacité d’accueil de la salle. Bilan : une belle pagaille, de la tension et même une intervention de la police pour raisons de sécurité. Les forces de l’ordre ont fait évacuer le couloir – où se massait une centaine de personnes - qui menait à la salle pour éviter tout débordement, piétinement et autre mouvement de foule. Bilan : de nombreux coups de gueule de citoyens renvoyés « de force » chez eux.

"La salle choisie par le collège échevinal était beaucoup trop petite pour accueillir les citoyens, résumait un Rixensartois. En réalité, la foule s'étirait jusque à l'extérieur ! Et puis, niveau communication, c’est zéro. Au lieu de présenter des excuses, le Collège a préféré humilier les citoyens bloqués dans le hall. Ce n’est pas de cette façon qu’on traite ses citoyens ! Que cette expérience serve de leçon à nos édiles pour être plus efficaces dans le futur immédiat."

Face à la situation, la commune a tenu à réagir. "Nous comprenons le sentiment de frustration ressenti par ces personnes qui se sont déplacées et nous en sommes sincèrement désolés. Toutefois, nous réagissons fermement à l’égard de certaines personnes qui ont eu un comportement irrespectueux vis-à-vis du public présent et ont refusé de comprendre les règles de sécurité. Enfin, afin de pouvoir accueillir les habitants désireux d’en apprendre plus sur les conteneurs à puce, nous avons décidé d’ajouter une date supplémentaire le mercredi 18 décembre à 19h30 au Centre Culturel de Rixensart."