Lors du dernier conseil communal, les édiles ont voté une première modification budgétaire axée autour de dépenses supplémentaires liées à la crise sanitaire. Pour ce faire, la commune a décidé de mettre en œuvre un nouveau plan de soutien aux secteurs en difficulté, à savoir l’Horeca, les métiers de contact, la culture et le sport.

Horeca et métiers de contact

Pour l’Horeca et pour les métiers de contact, la commune va dégager un budget de 90 000 € en chèques-commerces. Les familles perwéziennes et les membres du personnel vont recevoir un chèque d’une valeur de 20 € à valoir dans les commerces plus impactés par la seconde vague de la crise sanitaire. L’objectif est double : soutenir les indépendants en difficulté et favoriser les échanges économiques locaux en augmentant le pouvoir d’achat des familles. De plus, le budget alloué à la distribution des kits sanitaires aux commerçants/indépendants concernés est lui aussi revu à la hausse : 20 000 €. Les commerces et/ou entreprises seront mis en avant via des capsules vidéo de présentation de leurs services et de leurs atouts.

La Culture

Pour la culture, la commune continue de soutenir le foyer et les associations locales via des subsides. La commune, le foyer et l’ADL s’associent également pour participer à l’opération "Place aux artistes" et consacrent 30 000 € à l’organisation d’activités culturelles cet été dans chaque village. Perwez a également décidé de doubler le subside qu’elle accorde au centre culturel du Brabant wallon. Enfin, la commune va débloquer une aide exceptionnelle d’un montant de 3 000 € au profit de l’ASBL Musée du souvenir 40-45, en plus du subside annuel.

Le Sport

Pour le sport, les autorités communales participent à l’initiative wallonne en octroyant 40 € par membre 2020/2021 pour chaque club affilié à une fédération sportive reconnue par la FWB. La commune prévoit également un budget de 200 000 € pour la construction de deux terrains de padel à l’arrière du centre sportif. De plus, la majorité s’est engagée à ne pas augmenter le tarif de location des infrastructures sportives jusqu’à la fin de la législature (2025). Enfin, elle prévoit une mise à disposition gratuite d’une salle communale pour l’organisation d’un événement par chaque club sportif et association culturelle.