Un an de prison infligé à un Namurois qui s’est montré très violent envers une femme.

Le 4 mai 2018, dans le train qui arrivait en gare d’Ottignies, une violente dispute s’est produite entre Alexis, un habitant de Jambes, et sa compagne de l’époque. Après des insultes, la femme a été empoignée, giflée et son homme lui a cogné la tête violemment contre les parois du wagon.

Elle a dû être hospitalisée, victime notamment d’une fracture du nez. Il y avait beaucoup de sang sur place lors de l’intervention de la police. Mais lorsqu’il a été interrogé, Alexis a fortement minimisé les faits. Il a affirmé qu’il n’avait pas été très violent, et que d’ailleurs il n’avait fait que se défendre.

Il n’était pas à l’audience il y a un mois devant le tribunal correctionnel pour apporter des explications complémentaires. La substitute s’en est chargée, en évoquant son casier judiciaire : il a été condamné à plusieurs reprises pour des faits de violence, dont une tentative de meurtre. Après les faits d’Ottignies, il a été relâché suite à une incompréhension mais il a commis d’autres choses depuis, et est à nouveau en prison.

Il était présent sur le banc des prévenus lundi pour entendre le tribunal le condamner à un an de prison ferme.

"Il faudrait voir aussi le cas de madame : trois personnes sont à la prison de Namur à cause d’elle", a-t-il fait remarquer avant d’être ramené en cellule.