Brabant wallon

Après avoir agressé et volé un accompagnateur, il se venge en pleine gare de Tubize.


Le 14 mai 2016, alors qu’il se trouvait dans un train avec des amis peu recommandables, un mineur d’âge a volé sa fiche de service à l’accompagnateur qui voulait mettre le petit groupe hors du wagon à Lembeek. L’agent de la SNCB avait eu des problèmes avec ce groupe et ce n’est qu’une fois les jeunes gens partis qu’il s’est aperçu que sa fiche avait été volée. Elle donnait notamment son nom, et le trajet prévu pour sa journée de travail.

Un trajet qui repassait par Tubize un peu plus tard. Et là, lorsque le train est revenu en gare de Tubize, les jeunes attendaient l’homme de pied ferme. Ils l’ont à nouveau agressé, lui ont craché dessus et le conducteur du train, qui avait vu le danger, a crié pour attirer l’attention du groupe. C’est alors qu’un des jeunes a pris des pavés et les a lancés en direction des vitres de la locomotive, parvenant à en briser une. Heureusement, sans blesser le conducteur.

La police a identifié le coupable : il s’agissait d’un mineur d’âge, déjà pris en main mais en vain par les juridictions de la jeunesse. Et celles-ci ont fini par se dessaisir de son cas, faute de constater la moindre implication du jeune homme dans les mesures prises pour le “protéger”. Il se retrouvait donc, hier matin, sur le banc des prévenus du tribunal correctionnel du Brabant wallon.

Où, outre les faits saisissants du 14 mai, il devait aussi s’expliquer sur plusieurs vols commis avec violence sur le plateau de la gare de Tubize, sur des faits de rébellion en octobre 2015 envers des agents de la police des chemins de fer, sur des coups donnés au sous-chef de la gare d’Enghien le 20 mai 2016, sur l’agression de deux adultes qui sortaient d’un restaurant de la Grand-Place de Tubize le 29 mai 2016…

“ En tout, neuf préventions dont trois crimes correctionnalisés alors que monsieur avait 16 et 17 ans, a résumé la substitut. Le contexte, le tribunal le connaît bien : il fait partie de la bande urbaine dite du Plateau de la gare, une bande qui a fait régner la terreur à Tubize…

L’intéressé est devenu majeur et été condamné deux fois en correctionnelle, il est détenu préventivement pour des vols avec violence et d’autres procédures se préparent. Une peine de 40 mois d’emprisonnement ferme a été requise. Jugement le 19 mars.