C’est loin d’être la première fois qu’un habitant de Waterloo, né en 1991, se retrouve sur le banc des prévenus du tribunal correctionnel. Cette fois encore, il s’est montré violent. Le 22 février dernier, il est entré dans la voiture de son beau-père pour se reposer, sachant que celle-ci se trouverait sans doute sur le parking des galeries Wellington puisque sa mère y tenant un commerce.

Il n’avait plus de domicile à l’époque et lorsque son beau-père est venu pour récupérer son véhicule, il l’a frappé à plusieurs reprises. Des jeunes filles qui se trouvaient sur place n’ont rien pu faire pour le calmer. Elles ont tenté de klaxonner pour montrer qu’elles étaient là et qu’elles voyaient tout mais le violent n’a pas arrêté.

L’une d’elle a appelé la police pendant que l’autre filmait la scène pour disposer de preuves à montrer aux agents. On voit sur les images que le trentenaire donne des coups de poing et des coups de pied à son beau-père qui est par terre. Un agent de sécurité est ensuite arrivé et l’agresseur l’a insulté.

Lorsque la police a débarqué, les agents ont aussi essuyé des noms d’oiseaux et des menaces. « Allez, venez, je vous défonce », a assuré le Waterlootois avant d’être neutralisé avec un spray au poivre. Entendu par la suite, il a affirmé que son beau-père n’avait eu que ce qu’il méritait. « Je lui ai juste mis une trempe », a-t-il précisé.

Devant le juge d’instruction, il a toutefois exprimé des regrets. A l’audience, il a expliqué qu’il avait trop bu et qu’il était vraiment désolé d’avoir commis ces faits.

« À force de tirer sur la corde, elle se casse », a commenté la présidente du tribunal en rendant son jugement ce mardi. Vu l’extrême gravité des faits et ses nombreux antécédents, le prévenu écope d’une peine de deux ans d’emprisonnement ferme et d’une amende de 480 euros.