Bonne nouvelle pour les habitants de la rue du Moulin à Vent. La future gare des bus de Wavre, qui sera située sur le parking du Moulin à Vent, sera bel et bien dotée d’un mur antibruit, en plus d’un mur végétal, ce qu’ils demandaient depuis de longs mois.

C’est la bourgmestre de Wavre, Françoise Pigeolet, qui a annoncé la nouvelle lors du conseil communal de ce mardi soir suite à une question du conseiller Benoît Thoreau. Elle a apporté plus de précisions : il s’agira d’un mur de trois mètres de haut et constitué d’une structure rigide d’acier galvanisé, couplé à des fibres de coco comme isolant acoustique. Ce mur sera en outre recouvert de lierre grimpant.

Cette annonce n’est pourtant pas ce que la directrice du Tec Brabant wallon nous avait affirmé il y a quelques semaines, lors du lancement du chantier. Elle avait en effet déclaré qu’aucun mur n’était prévu car trop coûteux et techniquement impossible à réaliser, en raison de la hauteur qu’il devrait atteindre pour être efficace. Contactée, la directrice du Tec brabançon glisse qu’il a dû s’agir d’une confusion provenant du fait que le mur antibruit n’était pas prévu dans la demande de permis mais a été ajouté suite aux doléances des riverains.

Quant à la question du conseil de savoir si la place Henri Berger sera complètement libérée du trafic des bus, l’échevin de la Mobilité a apporté quelques nuances. "Il est prévu qu’un maximum de bus sortent dans le bas de la rue du Moulin à Vent. Mais pour des raisons d’exploitation, quelques lignes devront sortir par la place Henri Berger", a expliqué Paul Brasseur qui a assuré que les bus, même articulés, pourront se croiser au niveau de l'accès par la place Henri Berger.