WATERLOO

Les 3.000 reconstituants arrivent progressivement à la butte du Lion

RECONSTITUTION Ce week-end, c’est un superbe spectacle qui sera proposé aux alentours de la butte du Lion.

Après le spectacle sons et lumières d’hier soir, les bivouacs des Français dans le verger du dernier QG à la ferme du Caillou et celui des Alliés à la ferme d’Hougoumont (1.100 soldats) pourront être visités toute la journée.

On pourra y poser des questions aux reconstituants, voir les exercices militaires et faire connaissance avec vie dans les campements de l’époque.

Et sans doute s’exercer à la pratique des langues étrangères : les soldats viennent de 17 pays différents pour vivre leur rêve sur les lieux mêmes de la bataille qui a changé la face de l’Europe, il y a 195 ans.

Hier, tout le monde s’installait et l’invasion des Alliés se concentrait surtout… à la boutique de souvenirs au pied de la butte. En anglais, néerlandais, russe ou encore allemand, on commentait le contenu des livres feuilletés à même les rayonnages.

Le temps de monter jusqu’au Lion pour apprécier la vue sur le champ de bataille, et il faut retourner installer les tentes, faire le feu, nettoyer les armes…

De nouvelles nationalités s’ajoutent encore cette année, avec la présence de groupes de reconstitution de Norvège, de Roumanie et d’Irlande. De quoi mettre encore davantage Waterloo et Braine-l’Alleud à l’heure de l’Europe ce week-end, le gros des troupes venant d’Allemagne, de France, du Royaume-Uni ou encore de Russie dont viennent pas moins de 15 groupes, c’est-à-dire plus de 250 soldats.

Autant dire que pour les organisateurs, la bataille a commencé depuis longtemps. Il faut trouver des chevaux aux cavaliers qui viennent de loin – le nombre de cavaliers est triplé cette année, atteignant les 250 -, gérer l’installation des bivouacs, et bien entendu prévoir la logistique.

Ainsi, rien que pour les chevaux, ce sont 30 tonnes de pailles qui sont acheminées sur place. Pour le feu, évidemment, pas question d’allumer les camping-gaz au milieu d’un bivouac qui se veut authentique : 70 stères de bois sont prévus.

Et pour désaltérer les troupes, pas moins de 10.000 bouteilles d’eau seront distribuées durant le week-end.



© La Dernière Heure 2010