Des propositions d’aide venant de Wallonie, de Flandre mais aussi de France et d’Italie.

Vendredi dernier, le site de la société Realco, leader mondial dans le développement, la production et la commercialisation de solutions et de procédés d’hygiène à base d’enzymes, était la proie d’un violent incendie à Louvain-la-Neuve. Après de longues heures de travail, les pompiers sont venus à bout des dangers mais le site, lui, est complètement détruit. "On ne connaît pas encore l’origine de cet incendie", explique George Blackman, le CEO de Realco qui ajoute que les pompiers étaient encore sur place dimanche en fin d’après-midi.

Face au sinistre, la société s’est rapidement mise à la recherche d’une solution pour reprendre sa production. "Cet incendie a fait la Une des journaux et toute la Belgique a été avertie, sourit George Blackman. Mais au final, on a eu la chance de pouvoir compter sur un énorme élan de solidarité. Nous avons reçu des centaines de messages de personnes qui souhaitaient nous aider, que ce soit des partenaires ou des concurrents entre la Flandre, la Wallonie, la France et même l’Italie."

Reste maintenant à analyser tout cela pour prendre la bonne décision et assurer la continuité avec les clients de la société. "On a pu constater que Realco, c’est bien une famille qui est plus soudée que jamais et capable de déplacer des montagnes ensemble. Notre cellule de crise est en place et plusieurs groupes de travail se sont constitués. Maintenant, nous allons essayer de rapidement trouver une solution pour assurer la continuité du travail avec nos clients. Notre site de production, il sera reconstruit mais à moyen terme", conclut George Blackman.