Tous les ans, à pareille époque, le stress monte pour les parents dont les enfants vont entrer en première secondaire. Il faut dire que trouver une école n’est pas toujours évident et le premier choix n’est pas toujours celui retenu.

Une situation préoccupante année après année et qui a amené André Antoine (CDH) à questionner la ministre Désir quant à la situation actuelle au sein de la Jeune Province. “Aujourd’hui, pour attribuer une place à un enfant dans une école, de nombreux critères sont pris en compte. Il y a des priorités qui sont données comme le fait d’avoir un frère ou une sœur dans l’école. C’est le cas aussi quand le parent travaille dans l’établissement où il veut inscrire son enfant. L’année dernière, fin août, 22 élèves se retrouvaient sans école. Aujourd’hui, combien y a-t-il d’établissements déclarés complets dans la Jeune Province ? Lors d’une précédente rentrée, 17 écoles affichaient des listes d’attente. Qu’en est-il cette année ?”

Des questions qui ont trouvé réponse mais de l’aveu même de la ministre, “la situation plus spécifique du Brabant wallon est plus difficile que l’année passée.” Et pour cause : 14 écoles sont complètes contre 12 à pareille époque l’année dernière. 

Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 177 élèves, contre 128 en 2020, qui sont sur une liste d’attente tandis qu’il reste 510 places au sein des établissements scolaires de la Jeune Province (contre 666 il y a un an). On complétera ces chiffres avec le nombre d’écoles “incomplètes” à ce jour : 16 contre 19 l’année dernière.