COURT-ST-ETIENNE

Coralie Delmarcelle fait parties des benjamines du concours

PORTRAIT Encore un peu moins d’un mois et Coralie Delmarcelle atteindra le cap de 18 printemps. Quelques jours plus tard, autre moment important : elle participera à la finale du concours Miss Brabant wallon. Un événement qu’elle appréhende calmement.

“C’est avant tout une expérience , explique celle qui habitait encore à Mont-Saint-Guibert au début de l’année. Avec les autres filles, on s’entend super bien. L’entente est bonne : espérons que ça va continuer. Quant à moi, j’essayerai d’aller le plus loin possible. Et si je ne gagne pas, qui sait, peut-être que je retenterai ma chance l’année prochaine…”

Et Coralie de directement saper à la base les habituels stéréotypes qui circulent sur ce type d’organisation : “Ce qu’on entend souvent, ce n’est pas vrai. Il faut aussi être intelligente. Et bilingue ! Même si j’avoue que si je comprends le néerlandais, je ne le parle pas encore…”

Soutenue par sa famille, la grand-mère en tête, Coralie Delmarcelle n’en oublie pas ses études. Elle est actuellement en 5e option Social à Sainte-Ursule (Namur). Avec, in fine, le métier d’institutrice primaire.

“J’aime m’occuper des enfants et rencontrer de nouvelles personnes , précise cette fan de shopping passée par l’Institut de la Providence de Wavre et du Collège de Court-Saint-Etienne. Et puis, c’est une chouette profession. J’y pense depuis toute petite. Esthéticienne aussi, ça m’aurait plu. Mais ça ne gagne pas assez. Et comme je préfère les enfants…”

Reste, dans le coin de la tête, un rêve particulier : devenir mannequin et défiler. “Je l’ai fait une fois récemment et ça m’a plu , avoue la grande sœur de Jérôme (16 ans). Mais c’est dur d’y arriver. Surtout en Belgique. Plus globalement, tout ce qui touche à la mode m’attire, de même qu’être prise en photo.”



© La Dernière Heure 2010