Ivre, un homme ramené au poste perd le contrôle.

Alexandro M. n’est pas un inconnu de la justice aclote. Lors d’un précédent passage devant le tribunal correctionnel, il avait écopé de 18 mois de prison pour avoir frappé une infirmière. "C’est un écorché vif, fondamentalement insoumis", avait plaidé son avocat.

Mais il y a un mois, alors qu’il était cité pour s’expliquer sur un nouvel incident, ni Alexandro, ni son avocat ne s’étaient présentés à l’audience.

L’homme a été interpellé le 13 octobre dans la rue Charlemagne, à Louvain-la-Neuve. Il était fortement alcoolisé et les agents l’ont prié de les suivre jusqu’au commissariat. Au début, tout s’est bien passé. Une fois dans le sas d’entrée, il a réalisé qu’il risquait d’être mis en cellule et la situation a dégénéré. Il a commencé par uriner dans les plantes, puis par menacer de mort tous ceux qui étaient présents. Avec ses béquilles, il a frappé sur le distributeur de boissons.

Les policiers ont tenté de ramener le calme mais le gaillard est encore monté dans les tours, et plusieurs agents ont été blessés en tâchant de le maîtriser. Il a ensuite été placé en cellule, le temps de retrouver ses esprits.

Entendu par la suite, il a expliqué qu’il ne se souvenait pas de grand-chose, mais qu’il était certain de n’avoir frappé sur personne. À le suivre, il s’est juste laissé tomber par terre pour éviter qu’on lui passe les menottes. Et les policiers qui sont intervenus se sont cogné la tête tout seuls…

On s’en doute, le ministère public ne s’est pas montré convaincu par cette version, d’autant que le prévenu a déjà 7 antécédents judiciaires… Le tribunal estime, dans le jugement qu’il a rendu, que les préventions sont établies. Alexandro écope de 15 mois de prison et d’une amende de 800 euros.