Brabant wallon L’envergure de ce projet n’a pas de pareil et sera une référence pour d’autres projets de ce type

> Cette initiative a été sélectionnée dans le cadre de  notre dossier "J'aime ma commune"

À Jodoigne, une tempête a vu le hall sportif s’envoler. Les autorités se sont mises à réfléchir pour l’avenir. Ville ambitieuse, un nouveau et vaste projet verra le jour. Douze hectares de terrains ont été acquis et sur ce site, entre autres, un nouveau hall sportif, une piscine mais aussi une salle polyvalente de 3.000 places verront le jour !

Aidés, aiguillés et informés par des experts de la région wallonne, et de Culturalité, les responsables jodoignois soutenus par un intérêt au niveau provincial, ont décidé en décembre 2018, que tous les bâtiments énergivores de la plaine de la Gadale seraient chauffés et alimentés par de la biomasse. 100 % biomasse, même en ce qui concerne le back-up.

"Le hall, la piscine et les autres bâtiments qui arriveront plus tard comme la salle polyvalente, les buvettes et vestiaires du football et de la future piste d’athlétisme seront alimentés par de la biomasse et par un réseau de chaleur", indique Gilles Dombrecht, responsable du hall sportif.

"Mieux, l’idée est de mettre en place localement un circuit court de miscanthus. Le souhait est de convaincre les fermiers locaux de planter des hectares de miscanthus pour lutter contre l’érosion agricole, protéger la qualité des eaux de surface et souterraines et de se diversifier. Des contacts ont déjà été établis avec certains fermiers dont certains se sont montrés intéressés."

Un beau pari qui mettra quelques années à se mettre en place. En attendant le miscanthus, les chaudières polycarburant du hall et de la piscine seront alimentées par des plaquettes de bois. "L’apport de ces plaquettes de bois pourrait provenir d’une société d’une commune voisine, ce qui réduira également les nuisances environnementales. L’envergure de ce projet biomasse n’a pas de pareil actuellement et une fois mis en place sera une référence pour d’autres projets de ce type."

À ce jour, la RCA (Régie communale autonome) créée pour gérer le nouveau hall sportif analyse les offres des bureaux d’architectes. La désignation devrait être entérinée dans le courant du mois d’octobre et les travaux devraient pouvoir commencer mi-2020.