Le collège communal de Nivelles tente les gobelets réutilisables lors des fêtes en ville.

> Cette initiative a été sélectionnée dans le cadre de notre dossier "J'aime ma commune"

Les Nivellois sont connus pour leur esprit festif et ce n’est sans doute pas pour rien qu’en Brabant wallon, la cité des Aclots est la capitale incontestée du carnaval. D’autres rassemblements où l’on ne s’ennuie guère ont lieu tout au long de l’année en ville, du marché de Noël aux braderies en passant par la fête de la musique ou le 21 juillet.

Ces fêtes nationales, cette année, sont devenues le Niv’Estival, avec deux soirées de concerts gratuits sur la Grand-Place dans une formule un peu revue. Et la grande nouveauté de l’édition 2019 était l’introduction des gobelets réutilisables.

Un vrai défi pour une fête en plein air, sur une place sans restriction d’accès et où pullulent les établissements horeca.

La mise en œuvre promettait de ne pas être simple, et elle avait été précédée d’une procédure administrative – il fallait passer par un marché public – qu’il a fallu boucler plus rapidement qu’à l’habitude.

Il s’agissait d’un premier test, et l’échevin des fêtes Benoit Giroul estime qu’il est concluant.

Avec des chiffres qui parlent : l’édition 2019 a généré 1,8 tonne de déchets, contre 4,3 tonnes l’année précédente. Et alors qu’en 2018, les services communaux avaient totalisé 46 heures de travail pour le nettoyage de la ville après les concerts, il n’a fallu que 16 h en juillet dernier pour venir à bout de cette tâche.

“L’utilisation des gobelets réutilisables, c’est évidemment une question de respect de l’environnement mais pas seulement, précise Benoit Giroul. C’est un système qui permet de réduire le coût de la gestion des déchets. Il faut savoir que les communes sont tenues, dans cette matière, d’appliquer le coût-vérité. Nous avons été contraints dernièrement d’augmenter le prix du sac-poubelle et toutes les mesures qui permettent de réduire les dépenses sont bienvenues.”

Dire qu’il n’y a pas de réticence du côté des cafetiers serait mentir. Mais le collège est bien décidé à garder le cap, observant que le gobelet réutilisable s’impose déjà comme une évidence dans les fêtes de certains clubs sportifs, d’associations et de mouvements de jeunesse.

La prochaine étape annoncée est une mise en œuvre au carnaval, qui attire généralement… 50.000 personnes à Nivelles !


Dans la même série « J’aime ma commune »

- Le dossier éco-friendly

- Le dossier sportif

Avec le soutien d'AXA