Que les grandes boîtes fassent appel à des influenceurs pour promouvoir leur nouveau produit ou service sur les réseaux sociaux est désormais devenu monnaie courante. Mais ce qu’on n’a pas l’habitude de voir, c’est que les pouvoirs publics recourent aux services de blogueuses.

Et c’est un pas qu’a franchi la Ville de Wavre tout récemment avec une action de communication qui devait être sans aucun doute une première dans le Brabant wallon. "J’estime qu’on a le droit d’utiliser les outils de communication du privé et de dépoussiérer la communication publique", lance la directrice de la communication à la Ville, Caprine Girboux. "Ce sont des leviers de communication importants. Quand je suis arrivée à Wavre il y a sept ans et demi, c’était une nouveauté d’être sur Facebook ; aujourd’hui quasiment toutes les communes y sont. J’aime utiliser d’autres armes que d’habitude."

Cela faisait déjà un petit temps que l’équipe de communication, forcément très connectée, réfléchissait à la meilleure opportunité pour faire venir des influenceuses dans la cité du Maca. Au vu des conséquences de la crise sanitaire sur les commerçants wavriens, l’idée de les inviter en cette période est venue assez naturellement.

La Ville a ainsi proposé à une série d’influenceuses, blogueuses et autres créatrices de contenus d’être des ambassadrices d’un jour pour faire la promotion du week-end du Client, le 2 octobre dernier. Sept d’entre elles ont accepté la proposition de collaboration qui, précisons-le, n’était pas rémunérée. En échange de la visibilité qu’elles offraient, les influenceuses ont toutes reçu l’It-Bag, un sac original censé rappeler la ville commerçante qu’est Wavre. Lors de leur tour dans le centre-ville, elles ont également été gâtées par les commerçants, certains ayant bien conscience de la belle vitrine qui s’est présentée à eux via les comptes Instagram des invitées.

"On ne voulait pas imposer de post ni de stories, sinon ça apparaît comme du placement de produit aux yeux des followers", précise la directrice de la communication. "On voulait leur faire découvrir le Wavre et les boutiques qu’on adore. Les commerçants ont été ravis de l’engouement, des publications et des reportages dans tous les sens."