Jean-Paul Wahl a fait le point sur les grands défis lors des vœux du MR.

Ce dimanche midi, le gratin du MR était réuni à Wavre pour la traditionnelle cérémonie des vœux. L’occasion également pour Jean-Paul Wahl, président de la fédération MR du Brabant wallon, de faire le point sur les grands défis qui attendent la Jeune Province en cette nouvelle année.

Après avoir exprimé son souhait de voir un Brabant wallon dynamique, Jean-Paul Wahl a détaillé certains dossiers qui auront besoin d’un coup d’accélérateur. "Les contournements sont devenus essentiels. Sans mettre de côté notre biodiversité, qui reste notre richesse, il y a des questions de sécurité mais aussi de mobilité qui se posent, explique-t-il. Cela doit permettre au Brabant wallon de rester le fleuron du développement économique et notamment des start-up en Wallonie. Quand je vois le travail remarquable qui est en train de se réaliser pour redynamiser l’ouest du Brabant wallon et Tubize en particulier, je me dis que là aussi les premiers résultats concrets doivent pouvoir se marquer en 2020."

Réduction des déchets

Mais ce n’est pas tout. Le président de la fédération brabançonne wallonne du MR a insisté sur le sport (avec notamment le projet de la plaine de la Gadale dans l’est de la Jeune Province, qui "doit être le moteur du développement sportif. Ce n’est pas anodin. C’est la possibilité de fédérer nos communes et de redynamiser cette partie du territoire brabançon wallon") mais aussi sur l’aspect écologique. "InBW a un objectif de faire passer les déchets ménagers à moins de 100 kg par habitant en 2022 (contre 145 kg en 2018). Il faut amorcer ces changements maintenant et modifier les mentalités. Nos jeunes générations nous aident dans cette révolution et c’est à nous de l’impulser où nous le pouvons", conclut Jean-Paul Wahl.