Dans la nuit du 4 au 5 avril 2019, à proximité de la Casa, lieu des guindailles souvent arrosées dans la cité universitaire, un étudiant s’est retrouvé entouré par plusieurs jeunes originaires du Hainaut. Eux n’avaient pas bu, et leurs intentions n’étaient pas bonnes : ils ont exigé que le jeune homme, qui était ivre, leur remette son argent. Il a fait mine de refuser et a reçu un coup de tête qui l’a envoyé au sol.

Un de ses amis a tenté d’intervenir mais il a reçu un coup de poing, s’est retrouvé par terre lui aussi et a pris un coup de pied en pleine figure. Un deuxième témoin s’est avancé, et s’est pris un coup sur l’oreille. Finalement, la première victime a pu s’enfuir et donner l’alerte en expliquant ce qui se passait à un agent de sécurité de l’UCLouvain.

La police a été appelée et quatre personnes, correspondant à la description donnée des agresseurs, ont été arrêtées sur la place des Sciences. L’un d’eux était mineur d’âge. Les trois autres ont été cités en correctionnelle.

Les rôles de chacun n’étant pas très clairs, l’un d’eux a été acquitté. Aron P, qui affirmait s’être contenté de séparer les protagonistes, n’a pas convaincu : il écope d’une peine de travail de 200 heures, qui sera remplacée par trente mois de prison en cas d’inexécution. Quant à Andrew L, un habitant de Soignies né en 1994 et qui a déjà été condamné à trois reprises pour vol avec violence, il est condamné à trente mois d’emprisonnement ferme.