Le collège va attirer l’attention des Tec sur le respect de la zone 30 dans l’intramuros.

JJe pouvais à peine y croire mais les comptages de la zone de police le confirment : du lundi au vendredi, 700 bus passent par les petites rues Chambille et Cardinal Mercier. Il y a aussi 280 camions, et 6 000 voitures…"

Au dernier conseil communal, la conseillère communale Evelyne Vanpée (CDH) a interpellé le collège à propos de ces passages de bus qui, d’après certains riverains, causent des dégradations à l’intérieur des habitations suite aux vibrations. "Personne n’imagine 700 bus par semaine, c’est affolant ! Certains ont déménagé…", a-t-elle insisté.

Le bourgmestre Pierre Huart a indiqué que la situation était connue, mais un seul riverain s’est plaint jusqu’à présent. L’alternative serait qu’une partie des bus tournent du côté de la rue Laurent Delvaux, mais ce n’est pas réaliste…

"Les bus double, longs de 18 mètres, posent des problèmes, a affirmé le maïeur aclot. On nous a dit que les piétons peuvent avoir un sentiment d’aspiration : nous avons transmis la question aux Tec, on attend une réponse plus précise."

Pierre Huart a indiqué que les Tec avaient des contacts très fréquents avec la zone de police, notamment dans le cadre des actions qui sont menées pour sécuriser les zones prévues pour que les bus s’arrêtent, mais que les automobilistes prennent trop souvent pour des parkings. Ce qui pose de vrais problèmes de sécurité et entraîne des interventions de la police.

En contrepartie, la Ville a également demandé à la police d’être attentive à la vitesse des bus dans le centre-ville. Sans vouloir viser les chauffeurs qui font leur travail, le bourgmestre a rappelé que dans l’intramuros, la zone 30 km/h doit être respectée par tous les usagers.