CHASTRE

L’illustratrice pour enfants a reçu le Mérite culturel de la commune

CULTURE Je suis passionnée par mon activité. Heureusement, car je ne saurais sans doute pas faire autre chose.” Le résultat est là : Kitty Crowther n’en finit pas de recevoir des prix pour son œuvre, à savoir les albums pour enfants qu’elle réalise depuis 16 ans.

Après le fameux prix Astrid Lindgren, l’officieux prix Nobel de la littérature pour enfants, cette maman de deux enfants a reçu une nouvelle fois le Mérite culturel de la commune où elle vit depuis huit années : Chastre.

Car c’est à Blanmont que Kitty Crowther imagine les récits qui font aujourd’hui sa renommée. Un travail qu’elle ne mène pas seule…

“Mon bonheur, c’est d’être derrière ma table et d’inventer des histoires, précise-t-elle. Même si, quand j’écris, j’ignore vers où je me dirige. En fait, je vais là où les personnages m’emmènent.”

Ceux-ci se nomment Petite Mort, Poka&Mine… Avec un point commun à toutes leurs pérégrinations : des thèmes sans limites.

“Ce qui compte, ce n’est pas tant le sujet que la façon d’en parler, estime celle qui est née d’un père anglais et d’une mère suédoise. Les tabous, je m’amuse à jouer avec eux. Si c’est fait avec intelligence et finesse, pourquoi pas ?”

Avec un rôle à jouer pour le lecteur. “J’aime qu’il doive faire un effort pour choisir qui est qui, pour accéder à un monde plus enrichissant, avoue l’auteure qui a généralement besoin de trois à six mois pour réaliser un album. Les choses qui paraissent les plus simples sont souvent les plus compliquées : cela prend du temps d’aller à l’essentiel, d’enlever le superflu, de ne pas être trop bavarde…”

On comprend pourquoi Kitty Crowther affirme que la littérature pour enfants est une littérature à part entière.

Un genre où elle est aujourd’hui reconnue mondialement même si, elle le reconnaît, “je ne cherche pas la notoriété, ni le contact… mais j’aime la rencontre”.



© La Dernière Heure 2010