Depuis de nombreuses semaines, la plage de Renipont est un peu victime de son succès. La situation sanitaire mondiale a en effet poussé de nombreux Belges à rester au pays pour les vacances. Et si les Ardennes ou la Côté ont évidemment la cote, les différents points d’eau du pays sont régulièrement pris d’assaut par des touristes d’un jour, venus se rafraîchir dès que la température monte en flèche.

LIRE AUSSI : L'accès à la plage de Renipont réservé à la population locale: André Flahaut dénonce une "dérive inacceptable"

À Renipont, avec la vague de chaleur actuelle, le nombre de baigneurs n’a fait que qu’augmenter de manière croissante ces derniers jours. Ce qui a rendu la situation ingérable, dangereuse et parfois explosive : des files d’attente à l’entrée, des voitures garées un peu partout, des personnes refoulées qui s’énervent, etc.

© G.VBG

Du coup, la commune de Lasne - en concertation avec l’AViQ (Agence pour une vie de Qualité) et le gouverneur du Brabant wallon - a pris la décision de restreindre l’accès à la plage. Dès ce mercredi, elle ne sera plus accessible qu’aux habitants des trois communes de la Mazerine : La Hulpe, Lasne et Rixensart.

« On constate que pas mal de gens viennent de loin pour accéder au site, de Bruxelles notamment ou encore de Liège , explique Laurence Rotthier, la bourgmestre lasnoise. Ils se tapent 1 heure de route voire plus, le tout en famille et sous la chaleur et se font refouler à l’entrée, parce que la plage est complète. Ce qui débouche parfois sur des tensions ou crée des regroupements qui ne sont pas souhaités en cette période. Alors même si on comprend la déception qui accompagnera cette décision, elle était devenue importante pour faire régner l’ordre public et garantir la sécurité du lieu, ainsi qu’aux alentours. »

© G.VBG

En principe en vigueur jusqu’au 31 août prochain, cet arrêté du bourgmestre pourra être modifié, dans un sens comme dans l’autre.

Pour le faire respecter, signalons qu’un contrôle des pièces d’identité sera mis en place à l’entrée du site. Les personnes qui possèdent une résidence secondaire dans une des trois communes de la Mazerine pourront également toujours se rendre à la plage.