La mutation de l’hôpital de Tubize continue. Lors du dernier conseil communal, Michel Januth, le maïeur, a fait le point sur le site qui se veut, à l’avenir, innovant et unique en Wallonie. “Il y aura un centre d’imagerie médicale, un centre d’analyse et une série d’actes médicaux et d’interventions chirurgicales seront possible à Tubize”, explique-t-il.

Un beau tableau qu’il convient, malheureusement, de nuancer, notamment en matière d’aide médicale urgente. En effet, la fermeture du SMUR et du PIT entraîne quelques difficultés. “Il faut savoir que c’est une volonté du groupe Jolimont qui a pris l’initiative, à l’encontre du rapport du centre 112, du Gouverneur et des études réalisées par la Ville et la zone de secours, de fermer ces deux services. Il ne faut pas être alarmiste mais c’est une situation compliquée et nous essayons de trouver des solutions, notamment avec un SMUR de Bruxelles et du Chirec pour couvrir les besoins en Brabant wallon.”

L’absence de SMUR et de PIT dans l’Ouest rallonge, fort logiquement, les délais d’intervention des services médicaux en cas de problème. “On regrette cette décision qui est avant tout économique. Je comprends bien cet aspect mais la santé de la population est aussi importante.”

Et c’est pour pallier ces délais d’intervention plus long que la Ville a aussi décidé, prochainement, de délocaliser le poste de pompiers sur un terrain à côté du poste de police. “C’est l’endroit qui permet de raccourcir au maximum les délais d’intervention, continue Michel Januth. Tout un travail a été réalisé pour déterminer l’endroit le plus adéquat car nous déplorons l’attitude unilatérale du groupe Jolimont d’autant que c’est une matière fédérale qui ne dépend donc pas de nous.”