Arrivés sur un convoi exceptionnel, les nouveaux mâts d’éclairage du stade de la Dodaine sont restés au sol quelques jours, le temps d’assembler certains éléments dont les rampes de spots. Et lundi, une énorme grue est arrivée sur le site pour les mettre en place sur les socles de béton qui avaient été coulés près des pistes.

Un travail à la fois spectaculaire et délicat : les poteaux métalliques mesurent 24 mètres de hauteur, et il faut y ajouter 3 mètres encore pour l’éclairage proprement dit. Le tout pèse plusieurs tonnes et la grue manœuvrait depuis la voie publique, pour éviter d’abîmer l’intérieur du stade. Il fallait aussi tenir compte des grands arbres bordant le site, et arriver à placer la base des poteaux au centimètre près sur les supports, pour les boulonner sans couac.

C’est impressionnant vu de l’extérieur, mais on est habitués”, souriait sur place un des préposés de Lexar, la société wallonne qui a remporté le marché. Pas mal de passants se sont en tout cas arrêtés pour apprécier le spectacle.

Du côté de la Régie communale autonome, qui est en charge de la gestion des infrastructures sportives à Nivelles, on espère que ce nouvel éclairage pourra être mis en service dans une ou deux semaines. Le câblage dans le sol est déjà en place et il faut encore établir les connexions. La Régie en a profité pour remettre toute l’électricité du site en conformité, avec notamment de nouveaux tableaux.

Les Led qui sont placés au-dessus des nouveaux poteaux permettent de faire varier l’intensité de l’éclairage, de 200 lux pour les entraînements et la maintenance à 1000 lux au besoin pour la zone de 100 mètres, ou 500 lux à l’occasion de certaines compétitions. Les anciens poteaux attaqués par la rouille, avaient été enlevés il y a plusieurs années.

© Fifi