Créée en 1997 par des parents qui ne trouvaient pas en Brabant wallon de solutions satisfaisantes pour scolariser leurs enfants handicapés moteurs, l’ASBL L’Escalpade a réalisé depuis un travail impressionnant. Aujourd’hui, l’école fondamentale de Louvain-la-Neuve propose un enseignement de type IV pour 62 élèves, répartis en huit classes dont deux sont réservées à des jeunes polyhandicapés. Un centre de jour fonctionne aussi dans la cité universitaire, et l’école secondaire de Limal permet de dispenser un enseignement de type IV à 77 élèves.

Les demandes sont nombreuses et au quotidien, la direction s’efforce de "pousser les murs" : des couloirs ont été transformés en lieux d’apprentissage en plaçant des paravents, il n’y a plus de locaux disponibles pour les réunions pédagogiques ou administratives, et il est devenu impossible, vu le nombre d’élèves, de réunir tout le monde dans un réfectoire ou pour les récréations.

En 2019, l’Escalpade avait dès lors fait appel à la Fédération Wallonie-Bruxelles pour obtenir des subsides afin de rénover et d’agrandir l’école secondaire de Limal. Le projet a été retenu dans le cadre du Programme prioritaire des travaux et le chantier a été lancé officiellement lundi, en présence des ministres de la Fédération Wallonie-Bruxelles Frédéric Daerden (Infrastructures scolaires) et Caroline Désir (Éducation).

Tous deux ont souligné sur place le travail et l’engagement des équipes de l’Escalpade. Ils ont confirmé l’octroi d’un subside de 765 658 euros pour les travaux qui permettront de faire passer l’établissement de 1 060 à 1 922 m2, si tout va bien pour la rentrée de 2022. Sont notamment prévus l’aménagement d’un grand réfectoire et d’une salle des profs, la rénovation de la cour, l’agrandissement des sanitaires, la création d’une zone de stockage des appareillages et d’un préau, l’ajout de cinq classes et d’un deuxième ascenseur…

L’estimation totale des travaux est de 1,679 million d’euros. Les subsides ne suffisent donc pas et le solde sera apporté par plusieurs fondations, par le Rotary de Louvain-la-Neuve ainsi que par les donateurs qui soutiennent l’ASBL chaque année, notamment au travers de ses fameuses opérations "briques".