Dans les bars de la région, comme dans les restos, le son de cloche est similaire, on reste sous le choc de l’annonce. « C’est complètement illogique, se désole la gérante d'un bar. On laisse les écoles ouvertes alors qu’on annonce des cas tous les jours. Chez nous, on n’a aucun cas déclaré malgré les listes que l’on est obligé de tenir à jour – sans que personne ne vérifie. Et qui ferme : nous. Où est la logique ? Nulle part, en fait c’est juste la solution la plus facile. Idéale pour faire croire aux citoyens que le gouvernement se bouge, mais c’est juste du vent ! »

« C’est un véritable coup de massue, complète un restaurateur. On fait des efforts, on s’adapte, on tourne depuis des mois à 70% de notre capacité, on avait même volontairement fermé pendant quelques jours pour s’adapter au mieux aux mesures. Et là, hop on est reparti pour un tour ! Mais c’est facile : qui va aller manifester pour aller rouvrir l’Horeca ? On n’est pas assez nombreux. »

© G.VBG

Derrière cette fermeture d’un mois, le spectre de voir le secteur s’écrouler. « Beaucoup de confrères ont été obligés de fermer, ici, ça va être encore pire, ajoute une tenancière de bar. Et ça risque de durer. Car soit les contaminations continuent, ils se rendent compte que ça ne sert à rien mais ne rouvriront pas les bars et restos. Soit les contaminations baissent à fond – on y croit pas – et les ministres vont nous dire : « vous voyez, on avait raison ». Bref, on nous prend pour des c… et dans tous les cas, on l’aura dans le c… ! »

© G.VBG

Financièrement, si le plan B des plats à emporter est agité comme échappatoire pour les restaurants, dans la pratique ça s’annonce compliqué. « On ne le fera pas, ont réagi plusieurs restaurateurs. On a essayé pendant le confinement. Bilan, ça coûte cher et ce n’est pas rentable, on avait dû stopper. Ça ne s’improvise pas en quelques jours. »

Ceux qui proposaient déjà des plats à emporter vont certainement poursuivre, mais là aussi c’est loin d’être évident. « On tient une pizzeria, tout le monde nous dit : on viendra les chercher à emporter. Ça nous fait très plaisir, mais si on allume le four, le resto, etc. pour 4-5 pizzas le soir, on court à la faillite… »