L'in BW souhaite se recentrer sur ses missions de base.

Petite surprise lors du conseil communal de Jodoigne, ce mardi soir. Le bourgmestre Jean-Luc Meurice a annoncé que l’in BW se retirait en tant que porteur de projet pour le dossier de la nouvelle piscine.

De quoi faire réagir le conseiller d’opposition Ecolo Michaël Segers : "Sept années après leur avoir confié le projet, avoir cette information, c’est regrettable ! Pour le reste, je peux comprendre que l’in BW retourne à son core business."

Le bourgmestre de Jodoigne souligne néanmoins que tout s’est déroulé en totale concertation et qu’il comprend la décision. Du côté de l’in BW, Christophe Dister souligne que, lors de sa prise de fonction au sein de l’intercommunale, il a opté pour une politique où l’in BW se recentre sur ses missions de base, à savoir la gestion de l’eau et des déchets mais aussi sa position en tant que partenaire économique. Le transfert de compétence n’aura aucune incidence sur la récupération des 21 % de TVA et, c’est une excellente nouvelle, les 3,5 millions de subsides sont également conservés.

Autre bonne nouvelle pour les Jodoignois qui attendent l’arrivée d’une nouvelle piscine avec grande impatience - le bassin actuel montrant de plus en plus de signes de fatigue - l’appel à projets a été finalisé et sera présenté le mois prochain.

Par ailleurs, le permis de bâtir sur le site de la Plaine de la Gadale sera introduit à la fin du mois de mars prochain.