Au conseil de police de cette semaine, Laurie Semaille a relayé les plaintes de riverains de la chaussée de Namur, qui habitent entre Thines et Houtain-le-Val. Alors que des panneaux interdisent aux camions de plus de cinq tonnes de circuler sur la RN93 entre Thines et le carrefour de Baisy-Thy sauf circulation locale et charroi agricole, il semble que la mesure ne soit guère respectée. La conseillère voulait dès lors savoir si la police se préoccupait de ce problème.

La réponse du chef de zone, le commissaire divisionnaire Pascal Neyman, est affirmative. Il s’est livré à un petit relevé des interventions de ses hommes et recensé une cinquantaine de contrôles orientés "camion" depuis la mi-juin 2020.

Deux axes sont principalement surveillés : la chaussée de Hal à Nivelles, à la sortie de l’autoroute E19, et effectivement, la RN93 pour tâcher de préserver le centre d’Houtain-le-Val des nuisances apportées par ce trafic lourd.

Mardi encore, des policiers se trouvaient dans le centre d’Houtain pour vérifier le respect de l’interdiction des convois de plus de cinq tonnes. C’est que certains bravent pour passer au court, mais aussi pour éviter les dispositifs de taxation.

Petit sujet de préoccupation : l’interdiction semble contournée par des transporteurs de matière destinée à produire de l’énergie, avec l’utilisation de tracteurs au lieu de camions. Il y a eu verbalisation mardi.