Aux côtés de l’intercommunale inBW, de la Province et de Nivelinvest, l’Université catholique de Louvain (UCLouvain) jouera un rôle clé dans le pilotage et la mise en œuvre de la stratégie présentée mercredi.

Pour Alexia Autenne, qui prendra dans quelques jours ses fonctions d’administratrice générale de l’université, élaborer une vision d’avenir ambitieuse pour un territoire dans lequel l’UCLouvain est ancrée depuis près de cinquante ans est intéressant. Avec ses missions d’enseignement et de recherche ainsi que son insertion dans des réseaux internationaux, l’Université contribue au développement du Brabant wallon, et elle se réjouit d’enclencher une nouvelle dynamique.

Des éléments importants sont déjà en place. Le parc scientifique, premier de ce genre créé en Belgique, est toujours le plus important en Wallonie. Il abrite 270 entreprises et sur place, de véritables écosystèmes ont été mis en place. Par exemple, des chercheurs d’IBA et de l’UCLouvain travaillent ensemble dans une unité mixte. Des collaborations existent aussi avec d’autres entreprises pour partager le matériel de pointe.

"Pour le cluster centré sur l’alimentation, nous avons des projets en cours sur le maraîchage à la ferme de Lauzelle, illustre le prorecteur à la recherche, Jean-Christophe Renault. Il y a aussi le consortium Louvain for Nutrition. En matière de Digital Energy, nous avons des projets sélectionnés au niveau européen."