Le plan quinquennal a été actualisé.

Désormais reconnue et enfin subsidiée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, la bibliothèque de Genappe multiplie les activités : animations, ateliers d’écriture ou de français, collaboration avec les associations… Son plan quinquennal de développement de la lecture 2019-2023 a été présenté au dernier conseil communal, et il ne manque ni d’ambition, ni de projets originaux pour augmenter le nombre de lecteurs et accroître la visibilité de la bibliothèque.

Ainsi, sur cinq ans, celle-ci va travailler avec deux écoles sur le thème de l’herbier. Durant un an, dans les huit villages de l’entité, elle récoltera également les témoignages des habitants sur leurs expériences paranormales, ésotériques, visions d’ovni, etc., afin de publier un recueil. Une semaine sera également consacrée à la découverte de la Russie et un travail sera également mené sur le patrimoine des villages.

Tout en saluant le dynamisme, Tiffany Fevery (PluS) s’est montrée mitigée sur l’idée d’un recueil en rapport avec le paranormal : à l’heure des fake news, la bibliothèque doit jouer un rôle d’éducation permanente et pouvoir poser un cadre… Les responsables se sont montrés rassurants : l’idée est surtout de stimuler l’écriture, en plus de promouvoir la lecture au quotidien.