Sur la place communale de Grez, en deux heures, 4 849 mégots ont été récoltés.

Il est heureux, Jean-Louis Lamboray, le responsable de Propr’été c’est toute l’année, à Grez-Doiceau, qui s’active à nettoyer les rues de la commune douze mois durant. L’action menée ce dimanche dans le centre de Grez, sur la place communale et aux alentours, a été un véritable succès. "Nous avons fait place nette pour la Noël : 4 849 mégots ramassés en moins de deux heures, 2 425 000 litres d’eau préservés ! Merci à Régine de Theux et Brigitte Halot pour l’organisation."

Ce dimanche, un collectif s’est donc mobilisé, où l’on retrouvait "échevins, conseillers communaux, jeunes et moins jeunes, anciens et néo-gréziens, fumeurs ou non-fumeurs. Nous nous sommes mis à la tâche entre voisins, tout en causant gentiment avec les fumeurs sortis d’un café de la place et avec des riverains qui nous encourageaient".

Pour marquer le coup, un aquarium a été utilisé pour y placer les mégots récoltés. De quoi impressionner beaucoup de monde. "Tout cela s’est fait dans la joie, parce que nous avions conscience de faire œuvre utile, et parce que nous avons eu l’occasion de faire la connaissance de chouettes personnes", a confié Régine, l’initiatrice de cette action.

Si l’action était menée sur le terrain pour ramasser les mégots, les participants aspirent à ce que la sensibilisation des fumeurs puisse avoir lieu, et que, pour "les fumeurs, ce ne sera plus cool de jeter leur cigarette dans le caniveau, et encore moins dans une bouche d’égout".

Comment y parvenir ? Les participants et les autorités vont se pencher sur la question. "Faut-il plus d’opérations de nettoyage par les services communaux ? Faut-il sanctionner les contrevenants ? Mettre en place plus de cendriers et poubelles publics ou au contraire les enlever ? Promouvoir les cendriers de poche ? Le débat se poursuit."