La Ville de Wavre perçoit chaque année des recettes fiscales de Walibi, situé entièrement sur son territoire. Les montants varient en fonction des bénéfices perçus par le parc d’attractions durant sa saison et ils ne sont pas négligeables : en 2019, la ville avait touché un peu plus de 430 000 euros. Mais cette saison s’annonce à nouveau chahutée par la crise sanitaire, et ça aura encore un impact sur les finances communales, déjà bien mises à mal par la crise.

Lors du dernier conseil communal, l’échevine des Finances a présenté le troisième allègement fiscal à destination des secteurs impactés par les mesures sanitaires. Il s’agit notamment d’aides apportées aux acteurs de divertissement, c’est-à-dire Walibi, et aux marchés. “La compensation sera totale mais uniquement sur la période d’activité. Si Walibi n’ouvre pas, nous aurons une perte nette des recettes et aucune compensation”, a précisé Anne Masson.

En se basant sur une éventuelle réouverture au 1er juillet – comme ce fut le cas l’an dernier – et sur une baisse de fréquentation due au contexte sanitaire, la Ville table sur une perte de près de 300 000 euros pour cette année. Elle ne toucherait que 107 000 euros, au lieu des 400 000 estimés initialement. “S’il n’y a pas de réouverture envisagée, il n’y aura pas de compensation et nous connaîtrons une perte de plus de 400 000 euros, ce qui est évidemment un montant important et qui impactera très fort nos prochains comptes 2021”, a conclu l’échevine.