C’est maintenant officiel : Ottignies aura bien sa nouvelle infrastructure SNCB

Vous avez bien lu ! C’est désormais bien parti pour la nouvelle gare ottintoise. Il faudra tout de même attendre une bonne dizaine d’années avant de profiter des nouvelles installations. Mais qu’importe, le milliard d’euros débloqué ce mercredi par le gouvernement fédéral va donner un sérieux coup d’accélérateur dans ce projet tant attendu par de nombreux navetteurs de la province et au-delà.

Le projet de nouvelle gare n’est donc plus dans une voie de garage. "Lors du dernier comité de concertation, toutes les parties ont donné leur feu vert pour débloquer cette enveloppe budgétaire", informe le cabinet du ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR). "Sont prévus dans ce milliard la mise à quatre voies du RER sur les deux lignes 161 et 164, la bifurcation vers Louvain-la-Neuve et le réaménagement complet de la gare d’Ottignies. Le projet se veut ambitieux et va se dérouler en 4 phases."

Dès le printemps prochain, les acteurs ferroviaires s’attaqueront à la ligne entre Bruxelles et Ottignies, principalement sur le tronçon Bruxelles - Bakenbos. Il s’agit pour cette première phase de terminer la mise à quatre voies pour le futur RER. Les chantiers pour la bifurcation à Ottignies vers Louvain-la-Neuve et pour le tronçon Bakenbos - Ottignies commenceront l’année suivante, en 2019.

Dès lors, dès 2024, la fréquentation des trains sur l’axe sera doublée avec un train tous les quarts d’heure entre la cité universitaire et la capitale. "Il est difficile de donner des timings précis. Mais une chose est sûre : la majorité des permis d’urbanisme sont en ordre sur cette ligne. On devrait désormais gagner du temps", souligne le cabinet.

Ce qui n’est pas le cas du côté de Nivelles où le Conseil d’État a récemment cassé les permis des Régions flamande et bruxelloise. Il faut tout recommencer. Au calendrier, il faudra ajouter trois années supplémentaires.

À Ottignies, on respire à nouveau. En 2011, le collège communal, Infrabel et la SNCB avaient présenté un vaste projet de nouvelle gare multimodale. Ce plan prévoyait aussi le réaménagement complet des alentours, pour faciliter l’accès des bus et des navetteurs, dans un espace convivial entouré de commerces et de bureaux. Aujourd’hui, tout peut être conjugué au présent. Car dans le milliard d’euros prévu, la nouvelle gare d’Ottignies figure dans les projets. "Le gril, c’est-à-dire la disposition des voies de triage, sera revu", indique le cabinet.

Pour le hall de gare, il faudra compter une dizaine d’années pour la voir sortir de terre, soit pas avant 2028-2029.

Ce RER, on en parle depuis les années 80 avec tous les rebondissements qu’on connaît. Tout vient donc à point à qui sait attendre… 50 ans.