Le collège a fait procéder à la pose de fascines et a érigé deux buttes à sédiments.

Les inondations, c’est la hantise des communes. La Ville de Jodoigne connaît cela, elle qui a été régulièrement touchée par les intempéries.

Le collège vient d’avaliser une série de travaux de lutte contre les inondations et coulées de boue à Saint-Jean-Geest et Mélin. "Des petits travaux sont réalisés chaque année, indique Jean-Luc Meurice. Nous avons pas mal de soucis avec les bassins-versants."

Pour y remédier, diverses fascines ainsi que deux buttes piège à sédiments ont été installées dans des chemins pour freiner l’eau. Elles sont visibles à Saint-Jean-Geest (entre la chaussée de Tirlemont et le village de Saint-Jean-Geest), à Mélin (rue de Sclimpré et rue des Beaux Prés) et à Mont-à-Lumay. "Nous avons eu une bonne négociation avec les fermiers mais aussi avec Gyser. L’objectif de tous ces aménagements est bien de ralentir le flux d’eau lors des orages et de réduire les coulées de boue. Avec les fascines, l’eau passe mais moins vite et les bonnes terres sont retenues."

Ces travaux de lutte contre les inondations ont été entrepris par l’entreprise Xavier De Simpel pour un montant total de 23 882,98 €. Ces travaux bénéficient d’un subside de 20 000 € de la Province du Brabant wallon. La prochaine action sera pour Mélin et Lathuy.