Brabant wallon Des enquêtes sont en cours et certains individus font l’objet d’un suivi attentif.

Lors du conseil de police, le Nivellois Louison Renault a indiqué au chef de zone qu’il avait été interpellé par plusieurs habitants du quartier de la Maillebotte, à Nivelles. Ces personnes, en particulier des seniors, ont indiqué qu’ils ne se sentaient plus en sécurité depuis quelque temps. Il y a beaucoup de mouvements la nuit, des rassemblements de voitures, et les vols se multiplient dans les habitations, même en pleine journée.

Et le Nivellois de rappeler notamment l’incendie volontaire de plusieurs véhicules qui avait mis le quartier en émoi l’an dernier.

Le commissaire divisionnaire Pascal Neyman n’a pas nié que ce sentiment existe à la Maillebotte, comme dans certains autres quartiers de la zone, malgré le travail de fond réalisé par les agents de quartier. Et il y a eu effectivement plusieurs faits à la Maillebotte mais ceux-ci ont déjà donné lieu à certaines arrestations.

Comme il s’agit de faits judiciaires, la communication vers la population, qui aurait pu rassurer, n’est pas maîtrisée par la zone : c’est le domaine du parquet.

" On voudrait bien communiquer un peu plus" , a glissé le chef de zone. " Je précise aussi que les enquêtes à propos des vols, des stupéfiants ou encore des dégradations continuent ."

Et le commissaire divisionnaire de préciser que certains individus ont été identifiés dans ce cadre. Si la surveillance au niveau du quartier est générale, des mesures sont prises pour assurer un suivi particulier de ces suspects en cas d’infraction.

" Le quartier de la Maillebotte est un de nos points d’attention prioritaires pour l’instant ", a confirmé le chef de zone.