Triste week-end pour les amoureux du carnaval aclot, qui ont été privés de tambours, de cortège de gilles et d’oranges volantes. Sur les réseaux sociaux, pour se réconforter, de nombreux Nivellois ont échangé des photos d’archives et des messages de défense du folklore. Une vidéo, postée sur Facebook dimanche en début d’après-midi et désormais visible sur YouTube, fait le buzz : elle a été vue plus de 3 200 fois et partagée plus de 150 fois.

Sébastien Liénard, qui travaille au centre culturel et est impliqué depuis 20 ans dans le folklore carnavalesque, y propose un nouvel air de gilles, typiquement aclot puisque basé sur la mélodie de Vive Djan Djan. Avec sa compagne Fanny, elle aussi musicienne et amoureuse du carnaval, ils jouent du bugle, de la trompette, du tambour, du tuba ou encore de la grosse caisse pour proposer cette version très originale.

Ils se sont inspirés des vidéos tournées par certains ensembles musicaux durant le confinement, en enregistrant les différents instruments de manière individuelle avant de tout remettre ensemble dans une sorte de mosaïque, agrémentée d’images du carnaval nivellois. En amont de l’enregistrement, il y a aussi un gros boulot d’adaptation de la mélodie traditionnelle, pour lequel ils ont reçu l’aide d’amis et de professeurs de l’académie.

Le nouvel air de gilles au prochain carnaval ?

" Ce n’était pas évident pour certains accords, il a fallu des heures de travail pour arriver à ce résultat, confesse Sébastien Liénard. Ce n’est pas parfait, il y a encore de petits accrocs mais le but était de proposer quelque chose d’inédit pour marquer le coup de cette année sans carnaval. Et visiblement, ça plait à pas mal de monde… "

Au vu de certains commentaires, les initiateurs se prennent à présent à rêver, même si ce n’était pas l’objectif premier, d’entendre ce nouvel air de gilles à certains moments du prochain carnaval aclot. Si certains musiciens sont prêts à relever le défi, les partitions sont à disposition…