La prolongation de la concession domaniale accordée à l’école Plurielle pour l’occupation du site de La Bruyère est désormais officielle et validée par le conseil communal rixensartois. Une prolongation validée pour une année supplémentaire - qui pourrait être renouvelée sous conditions.

Toutefois, cette bonne nouvelle s’est assortie d’une série de conditions. Notamment posées par la ministre de l’Enseignement. Qui a décidé de limiter les inscriptions au sein de l’établissement à 100 élèves pour la prochaine rentrée scolaire. " C’est plus ou moins le nombre d’élèves actuel, un nombre qui correspond également à la capacité maximale que le site de La Bruyère peut accueillir en termes de sécurité et de confort (NdlR, avec déjà des classes-conteneurs déployées)", précise Sylvie Van den Eynde, l’échevine de l’Enseignement.

C’est que la ministre a émis des craintes quant au futur de l’école Plurielle. Un futur toujours miné par l’absence de solution à long terme. " Malgré les inquiétudes exprimées, la ministre Désir a tout de même accepté de renouveler les subsides pour une année supplémentaire, poursuit l’échevine. Une décision prise dans le but de veiller au bien-être des élèves qui font partie de l’aventure. Ce qui est également la seule chose qui préoccupe la commune dans ce dossier. "

Le risque, c’est que sans solution à plus long terme, la ministre décide l’année prochaine de ne plus accorder les subsides. Ce qui signifierait la fin de l’école.

"De notre côté, on évaluera si oui ou non une nouvelle prolongation du bail a du sens, conclut Sylvie Van den Eynde. Du côté des subsides disponibles pour des infrastructures, ils ont par contre été gelés. Ce qui signifie qu’ils sont toujours disponibles mais que l’école devra introduire un nouveau dossier, s’ils trouvent un emplacement. "