Il y a quelques années maintenant, la société Engie montait un projet de construction d’éoliennes à Rebecq. À l’époque, celui-ci envisageait l’arrivée de trois éoliennes mais il a finalement été revu à la baisse avec deux mâts. Mais pas de quoi satisfaire les riverains qui n’en veulent pas. Ce lundi, une nouvelle étape va être franchie dans ce dossier qui cristallise les tensions puisque le projet est officiellement soumis à l’enquête publique pour un mois. Mais du côté de la plateforme citoyenne éolienne, on ne lâche rien. “À partir d’un nombre d’informations obtenues au plan local et au vu des dates apposées sur certaines pièces du dossier, nous savons qu’Engie et ses alliés préparent ce dossier depuis plusieurs années”, précise Caroline De Vos, “porte-parole” du collectif.

Dès ce lundi, les personnes intéressées auront donc 30 jours pour consulter un dossier qui fait… 1 214 pages ! “Un rapide survol permet déjà de constater que le promoteur n’a pas répondu aux demandes de mesures d’impact officiellement réclamées par les riverains dans le cadre de la RIP. Par ailleurs, les informations publiées par Engie sur son site web en lien avec le dossier à Rebecq sont fausses et induisent le public en erreur. Il s’agit d’une publicité trompeuse.”

La plateforme citoyenne remet également en question l’intégrité du bureau Sertius qui s’est occupé de l’étude d’incidences environnementales. “Une contre-étude de fond est en cours de préparation par la plateforme citoyenne, assistée par des avocats spécialisés, continue Caroline De Vos qui formule une demande aux autorités communales. La locale MR (Objectif Citoyens) s’est exprimée sans réserves contre le dossier. Le groupe de la majorité (l’Union) s’est positionné négativement contre le projet initial de trois éoliennes mais ne s’est pas encore positionné face au dossier final déposé. Nous demandons au Collège de prendre une décision claire et d’émettre un avis négatif, même si ce dernier n’est pas contraignant. Ce qui est certain, c’est que nous sommes déterminés pour nous battre jusqu’au bout.”