En raison de la contamination avérée de plusieurs personnes au coronavirus, quelque 80 membres du personnel de la zone de police de l'est du Brabant wallon ont été placés en quarantaine dès samedi. La reprise du service ne se fera que progressivement, ont annoncé lundi en fin d'après-midi, par voie de communiqué, les responsables de la zone. Quatre premiers cas positifs avaient été décelés la semaine dernière, justifiant une demande de testing de l'ensemble du personnel dès vendredi. Les premiers résultats ont établi que quatre agents supplémentaires ont été infectés, dont certains par le variant britannique de la maladie.

Dans l'attente des deux tiers des résultats restants, les autorités ont décidé d'imposer la quarantaine, dès samedi, aux quelque 80 travailleurs que compte la zone. Dans la foulée, tous les postes de police, dont le commissariat central de Jodoigne, ont été fermés.

Les services policiers de base sont entre-temps gérés grâce à une collaboration des zones limitrophes. Une désinfection du commissariat principal et des véhicules a été opérée lundi par une entreprise spécialisée.

En accord avec le médecin du travail, les membres du personnel testés négatifs au coronavirus reprendront leurs missions essentielles dès mardi matin. Le commissariat restera toutefois fermé. Les zones voisines continueront à assister les équipes de l'est brabançon.

Certains résultats n'étant toujours pas connus, plusieurs travailleurs ont été appelés à refaire, lundi, un test épidémiologique dont les résultats devraient être connus dans les 24 heures.